S'identifier - Contact
 

Nous connaître


 CREDIREC ...

...persiste et perd !

 

        Après une procédure civile devant le juge des référés, la société CREDIREC s'est attaquée à la personne du Président de l'association. Elle a déposé une plainte demandant sa condamnation pénale pour des propos qu'elle jugeait diffamatoires et d'autres injurieux. Et en conséquence, ce professionnel demandait le paiement de 10.000€ de dommages et intérêts et 3.000€ pour ses frais de procédure (avocat). Le 18 novembre, le tribunal correctionnel de Senlis donnait tort à CREDIREC en relaxant le Président de l'UFC QUE CHOISIR SENLIS. La société n'a pas fait appel de cette décision qui est donc devenue définitive et consacre le sérieux de notre défense des consommateurs. Quelques explications détaillées.

         Les termes de la plainte pénale de CREDIREC étaient les mêmes que ceux utilisés devant le juge des référés. Cette société considérait comme diffamatoires les passages suivants de notre article concernant son activité sur notre site blog :
      -Des créances non prouvées
      -Une société de recouvrement semble s'être fait une spécialité de ressusciter des créances défuntes. Défendez-vous contre cette adepte de miracles. Illustration avec une petite histoire parmi tant d'autres.
       -le ton monte en menaces...Fatigué de ce harcèlement, M. V...nous saisit de son problème...

      
Et comme injurieux les mots suivants : pompe à fric, magouille, arnaque...

      
Notre défense était basée sur notre offre d'apporter la preuve des faits diffamatoires par la production de dossiers établissant que le comportement de CREDIREC était bien celui que nous dénoncions avec une vigoureuse ironie.
       Quant aux "injures" elles ne pouvaient être ainsi qualifiées car ces propos étaient indivisibles du comportement dénoncé. Ils devaient donc être considérés comme diffamatoires et la preuve de leur vérité devenait ainsi possible, ce que nous avons proposé de faire.

       Le tribunal a repris tous nos arguments, disant que les "injures" n'en étaient pas et que le Président de l'UFC QUE CHOISIR SENLIS avait apporté la preuve de la vérité des faits diffamatoires. 

        Quant à la décision de référé nous faisant supprimer ces termes de notre article (rubrique SANS NOM), elle s'applique toujours. Rappelons simplement qu'une décision de référé n'a pas l'autorité de la chose jugée, ne fait pas jurisprudence. Ce n'est pas le cas de celle du tribunal correctionnel de Senlis. Vous pourrez donc continuer à remplir les "blancs" de notre article avec les mots repris ici ou ceux qui vous semblent convenir le mieux pour décrire les méthodes de CREDIREC.

         

Commentaires

Ouf...

Que voilà une bonne nouvelle !

La reconnaissance du sérieux de l'association est une très bonne chose !

Maintenant, la décision amènera-t-elle Crédirec à revoir ses pratiques ? Il y a là une sape importante à son fonds de commerce...

La vigilance sera sans doute de mise, mais de futures actions pourront peut-être être facilitées grâce à cette décision.

En tout cas bravo pour ce résultat, dont vous pouvez à juste titre vous féliciter !

 

 

Re: Ouf...

      Vous êtes nettement plus enthousiaste que le site PADARNAK qui pense (dans un commentaire que j'ai dû supprimer car nous ne pouvons accepter qu'un organisme quelconque insère un lien de notre site vers le sien) que notre victoire a un goût amer car elle n'empêchera pas CREDIREC de continuer son activité de la même manière.
       S'il est bien évident que notre action ne met pas un terme à ces activités, elle marque un coup d'arrêt à une politique visant à intimider les contradicteurs. 

        Et les consommateurs ne s'y sont pas trompés. Les visites de notre article consacré à notre lutte ont explosé et les demandes d'aide (que nous satisfaisons avec plaisir !) nous viennent de toute la France. Alors ne boudons pas notre satisfaction ! Et merci de votre soutien.

                                         Le Président

       
     

 

 

Re: Ouf...

Personnellement, je ne pense pas que l'UFC doit empécher CREDIREC d'exister. Et l'UFC a rempli  son rôle effectivement à plusieurs points de vue :
 
1- CREDIREC va devoir revoir sa politique d'intimidation
2- Il fallait qu'il  y ait une bataille et l'UFC QUE CHOISIR SENLIS est allée au front toute seule et ce n'est pas facile et il n'est pas évident de voir des associations s'opposer ainsi à des sociétés qui ont des pratiques douteuses (Je peux uliiser ce terme ...)
3- L'UFC a communiqué sur cette action via les médias et via Internet et le résultat est offert aux internautes qui pourront se rendre compte maintenant librement que CREDIREC n'a pas tous les droits. 

Ce dernier point est très important car maintenant publiquement, l'UFC peut communiquer à qui veut bien l'entendre que CREDIREC n'a pas tous les droits..
J'espere que vous allez mettre en avant votre article sur Internet pour que le plus grand nombre d'internautes puisse en prendre note
J'espère aussi que vous allez informer les journaux de votre région qui suivaient cette affaire...

Félicitations cher Président ... 


 

 

Re: Ouf...

   Bien sûr que nous communiquerons sur ce jugement ! Les journaux locaux s'en sont déjà fait l'écho. Pour l'instant, il nous manque encore le texte de cette décision. Dès que nous l'aurons, il sera adressé à tous les médias de notre environnement, notamment notre revue nationale QUE CHOISIR.
   Merci de vos félicitations, mais une association et ses responsables ne se battent bien que s'ils se sentent soutenus par leurs adhérents et sympathisants. Je vous renvoie donc le compliment !
                                                      Le Président

 

 

Re: Ouf...

 Bonjour,

Vous  vous faites des idèes la SOCIETE EOS CREDIREC se moque bien des décisions ,de justice. D'ailleurs cette dernière est bien trop clémente avec la dites sociétè,tant qu'un tribunal ne prononcera pas une peine au pénal LOURDE de conséquences a l'endroit de cette officine , elle continura  son harcélement , ses menaces  en se moquant bien des sociétèes de consommateurs.
Fidéle lectrice D'UFC QUE CHOISIR et Harcelée, depuis le 18/01/2016 par Crédirec .malgré l'envoi de 6 lettres en AR, 2 courriers a UFC de PAU(64000) une plainte adréssé en MARS au parquet de Pau  et je leur ai signifié mon état de santé 8 cancers avérés et fin Avril la découverte d'un cancer du pancréas (cancer incurable pronostic vital  moins d'un an )
Eh bien je vous le donne "en mille" depuis hier au soir 5 appels de cette officine.
Si une personne bienveillante  a une idée je suis preneuse .
Salutations a tous.
Sylvie P

 

 

Re: Ouf...

     Sans entrer dans les détails, il faut reconnaître que les Pouvoirs Publics ont du mal à admettre la gravité des comportements que nous leur signalons (Procureur, Répression des Fraudes). Comme vous nous espérons qu'un de ces jours cependant, un tribunal statuera sur ces procédés.
   Cordialement
   J. MOPIN

 

 

Sa contiunue...!

Bonjour,

Je ne sais pas si vous me lirais, (bouteille à la mer). Je viens de lire votre article qui date de 2009, ce jour nous sommes en octobre 2014 et je peux pour affirmer que la méthode de CREDIREC n'a pas changé.

1er coupt de téléphone (message répondeur): Nous avons un dossier à votre nom, veuillez nous rappeller.

Vous remarquerais le manque de politesse. Passons.

Inquiété, ne sachant pas qui m'avait appellé, je rappelle. Il me dise qu'ils sont mandaté par la société COFIDIS, que je dois faire x chéques sur 1 an. Je leurs explique que je n'ai pas de chéquier, la personne à insister en me disant de demander à ma famille voire des amis pour faire les chéques et que j'avais 48 heures pour les expédier.( j'ai demandé de régler par virement, cette personne m'a dit que ce n'était pas possible qu'il ne fonctionnaient pas comme ça) sinon une procédure devant le Tribunal d'instance.

J'ai laissé courir car je n'avais pas de chéquier, quelques jours aprés ils m'ont harcelés au téléphone.

J'ai été recontacter et là on ma dit que je pouvais payer soit par carte banquaire ou par virement que cela ne possait aucun prôblème. Je paie depuis 5 mois par virement. Mais ce mois si je ne pourrais pas payer, j'ai un peu peur des conséquences.

Je ne sais pas quoi faire les payer ou payer ma facture de gaz et d'éléctricité...

Merci de m'avoir lu.

 

 

Re: Sa contiunue...!

     Vous avez sur notre site toutes les armes pour vous défendre. Dans ce que vous décrivez, vous ne savez pas si la dette qu'on vous réclame est vieille de plus de 2 ans ou non. Si elle est plus vieille que 2 ans, opposez leur le délai de prescription et refusez de continuer à payer. Les menaces reprendront de plus belle mais sans la PREUVE que cette dette peut être exigée en justice, ils n'ont aucun pouvoir.
   Cordialement,
    le Président
     J. MOPIN

 

 

Re: Sa contiunue...!

Bonjour,


Je viens de lire votre message et je peux confirmer que même en 2015 leurs pratiques n'ont pas changé. Je me fais harceler pour une dette inexistante en plus venant d'une banque BELGE chez laquelle je n'ai pas eu de dettes ce qui vient me confirmer mon ex-conseiller. Ils sont tenaces et cherchent dans des la vie privée des gens MEME A L ETRANGER ce qui est illégal déjà;  pour  ARNAQUER, et ils savent comment exploiter la naivité et la peur, malheureusement pour eux je ne suis pas aussi naive. Seule chose à faire: jeter leurs lettres ou menacer une action pénale pour harcelement ce que je viens de faire. Quand au téléphone je leur ai dit  que ce sont des arnaqueurs, ils m'ont aussi dit que ce sont des propos injurieux et de ne plus vouloir parler avec moi, ce qui me convient PARFAITEMENT. J'ai pu pas croire l'AUDACE et la MALHONNETETE d'arnaquer les gens, leur mentir et menacer au téléphone, et PUIS dire qu'on les insulte ENCORE POUR EN TIRER DU FRIC AU TRIBUNAL.
CE sont des provocateurs, predateurs et CRIMINELS qui doivent etre ARRETE.
Pourqoui cette societe et tant d'autre entreprises qui arnaquent en pleine vue avec tout le monde conscient de ce fait, ne sont pas arretes je n'arrive pas à comprendre.

 

 

Re: Sa contiunue...!

bonjour pourriez vouss me commubniquer svp leur rib afin que je puisse faire des virements merci
cdt

 

 

Re: Sa contiunue...!

   C'est le genre d'information que nous n'avons pas !
   J. MOPIN

 

 

LA JUSTICE A TRANCHE...

Ouf ! La justice a tranché et je m'en réjouis. 

Membre de l'UFC Que Choisir depuis maintenant 33 ans (membre du bureau de Pont pendant près de 10 ans aux côtés de Bernard Schockaert), je me réjouis que notre président soit sorti blanchi de cette affaire, et surtout que cette société de crédit qui nous accusait de "diffamation" et de "propos injurieux" ait été déboutée. Nous avons beau croire en notre sérieux et en notre bonne foi, une décision de justice n'est jamais acquise à l'avance. Cependant, le sérieux de l'UFC Que Choisir (et tout particulièrement de notre union locale) n'est plus à démontrer et montre une fois de plus la grande utilité de notre association. 

Amitiés à tous et Bonnes Fêtes de fin d'année !
Jean-Marie Dorée

 

 

Re: LA JUSTICE A TRANCHE...

    Merci des félicitations d'un solide pilier de l'UFC QUE CHOISIR !
    Avec le résultat de ce procès (non acquis d'avance, comme vous le dites, je suis bien placé pour le savoir !), les fêtes de fin d'année auront une ambiance encore plus joyeuse !
                                    Le Président

 

 

Re: LA JUSTICE A TRANCHE...

ok la justice a tranché mais ils continuent à harceler les gens. Moi je reçois le même type de lettre et la même façon de faire pas plus tard qu'en décembre 2009 UNE LETTRE DE MISE EN DEMEURE NON DE CREDIREC MAIS DE SEVIGNE INTERNATIONAL POUR SOI DISANT UNE DETTE REMONTANT A 1993. ONT ILS CHANGE DE TACTIQUE ONT ILS REVENDU DES FICHIERS A D AUTRES ORGANISMES PEUT ETRE ESSAYER DE SAVOIR IL Y EN A MARRE DE CES PRATIQUES MERCI A VOUS

 

 

Re: LA JUSTICE A TRANCHE...

    Il nous est impossible d'avoir un avis sur votre litige en l'absence de documents pour nous en faire une idée exacte.
   Si vous souhaitez nous confier cette affaire, merci d'utiliser notre adresse postale pour nous faire parvenir un historique précis de votre différend accompagné de la copie de tous les documents qui s'y rapportent : échanges de courriers, titre exécutoire...Nous nous permettons de vous informer que notre intervention directe est réservée à nos adhérents.
    Si vous souhaitez vous défendre seul, il y a tous les arguments sur notre site-blog !
   Cordialement,

 

 

Re: LA JUSTICE A TRANCHE...

c'est de l'intimidation, la suite logique si vous ne répondez pas, c'est l'injonction de payer ( selon le montant de la créance réclamée) auprès du tibunal d'instance de votre domicile. Je ne pense pas qu'ils aillent jusqu'à là. Ils savent pertinemment que leur injonction de payer sera déclarée irrecevable par le greffe du tribunal d'instance compte tenu de  la date. ( voir prescription extinctive d'une créance sur le site de légifrance).

 

 

Re: LA JUSTICE A TRANCHE...

Bonjour Mr le Président,
je réagis un peu tardivement à ce post (8 mois après sa publication !!!), c'est que ces jours-ci, CREDIREC étant à la fête suite à la plainte déposée par Mme Nicole Niot, c'est un peu les réjouissances pour moi aussi… et je suis tombé sur vos commentaires en googlant les dernières nouvelles.

Je voulais juste vous préciser que je ne suis pas un "organisme", mais un quidam qui a subi les assauts de cette Société et qui a cherché à leur renvoyer l'ascenseur en enquêtant sur elle afin de diffuser au maximum les informations très juteuses collectées… sans autres ambitions que de dénoncer les abus.

Je m'étonne toujours que ce genre d'initiative individuelle ne soit pas relayée (après vérifications du contenu of course) et qu'il semblerait donc que ces combats deviennent des sortes de "chasses gardées et privées".
(je vous rassure, vous n'êtes pas le seul et c'est un cas général au grand bénéfice de l'adversaire visé).

je vous cite :
"dans un commentaire que j'ai dû supprimer car nous ne pouvons accepter qu'un organisme quelconque insère un lien de notre site vers le sien".

Je pense d'ailleurs que vous vouliez dire:
"un lien vers son site"…

Soit, mais pour quelles raisons ?
, y aurait-il donc "concurrence" ? vous pouviez indiquer ce lien (après l'avoir visité) tout en faisant des réserves…

J'aimerai comprendre.

Cordialement

 

 

Re: LA JUSTICE A TRANCHE...

    Si vous avez votre propre site, vous ne pouvez ignorer que la tentation est grande pour beaucoup d'utiliser tous les moyens possibles pour attirer les gens vers lui. Et en tant qu'UFC QUE CHOISIR, même  locale, c'est plus que souvent que nous sommes victimes de ce genre de procédé.
    Notre philosophie est en effet simple, Il s'agit d'une question d'indépendance et nous considérons que le lien vers une autre adresse relève de notre seule initiative. Même si çà y ressemble, nous ne sommes pas sur un forum mais sur un site-blog qui permet des échanges avec notre association et nous ne souhaitons pas aller plus loin. Si un jour nous étions piégés par un site douteux, inutile de vous faire un dessin sur les conséquences médiatiques !
     Et je pense que le modérateur de tout site prudent procède de même.
     Cela dit, bravo pour votre lutte contre CREDIREC qui était aussi assigné en correctionnelle pour harcèlement et tentative d'extorsion de fonds par une autre association de consommateurs.
     Cordialement,
                                               le Président
                                                 J. MOPIN

 

 

abus de la part de la sté dredirec

Bonjour
Depuis une semaine maintenant je suis appelé par la sté credirec me reclamant une dette de 1994  pour un montant de 1604 euros concernant la sté cetelem  ou j' ai pour ce dossier bénéficié d un effacement total de la dette par la banque de france, ce qui m' a valu 8 ans d interdiction de credit.
J ai déja eu 2 appels me demandant un accord amiable. et me menaçant de poursuite si je ne régle pas, je leur ai expliqué la situation mais malgré tout il persiste à me reclamer cette créance.
Quels sont mes droits....Puis -je les poursuivre ?

 

 

Réponse à morico

    Vous avez sur notre site-blog toutes les informations pour vous défendre. Mais nous vous renouvelons les conseils habituels :
    -ne jamais accepter de communication téléphonique, raccrochez immédiatement et exigez un courrier
    -en réponse à cet éventuel courrier, envoyez une lettre recommandée avec AR demandant le titre exécutoire concernant cette "dette" mais précisez que la commission de surendettement avait à l'époque effacé cette dette. Nous espérons que vous avez gardé les traces de cette décision de la commission, même si cela n'est pas indispensable.
    Si les difficultés persistaient, reprenez contact avec notre association par courrier postal ou informatique. Mais dans ce cas, pensez à nous envoyer copie de tous les documents échangés avec CREDIREC (et la décision de la commission si vous l'avez).
    Cordialement,
                                                       le Président
                                                         J. MOPIN

 

 

Huissier CREDIREC

Bonsoir,
Il y a 3 ans, mon conjoint a reçu un simple courrier de CREDIREC nous disant qu'il était redevable de deux dettes CETELEM depuis 1997 (3408 euros et 992 euros). Bien sûr j'ai demandé le titre exécutoire que l'on a jamais reçu.
Il y a un mois je reçois une simple lettre d'un huissier de Calais mandaté par Credirec me disant que mon conjoint devait 2365.49euros en principal (ce n'est plus le même montant) plus 3582.89euros d'intérêts calculés depuis le 20 juin 1997 jusqu'au 10 mai 2011.
Est ce normal que les intérêts soient calculés depuis 1997?
Il dise qu'il y a eu une injonction de payer rendue par le tribunal d'instance le 04/09/1997 signifiée le 12/09/97 dûment revêtu de la formule exécutoire en date du 14/10/97 mais il ne me l'envoie pas avec.
Ce soir j'ai reçu un courrier comme quoi l'huissier de Calais va prochainement transmettre le dossier à une huissier du 91 (département de notre résidence).
Celà me fait un peu plus peur car je ne sais plus quoi faire. J ai peur d'une saisie sur notre compte bancaire.
Si quelqu'un est dans mon cas, merci de votre aide.
 
 

 

 

Vraiment une bonne nouvelle!!

Bonsoir,j'ai suivi cette affaire,car j'ai eu des soucis également avec cette société.
J'ai voulais à ce titre remercier le président et son équipe qui m'ont bien aidé a me sortir des griffes de crédirec.
Une excellente association à tous les niveaux,merci,continuez!

 

 

Re: Vraiment une bonne nouvelle!!

Un remerciement est toujours apprécié, même si ceux-ci sont, de nos jours, de plus en plus rares !               
                                                                                                                                                                            
De plus, un adhérent qui reste à l'Association, même après avoir eu un litige de conso., est apprécié et nous encourage au mieux.                                                                                                                                          
                                                                                                                                                                            
Plus l'Association est  solide, plus elle peut aider à résoudre les litiges rencontrés.                                          

 

 

Re: Vraiment une bonne nouvelle!!

Bonjour,

Je suis directeur d'une entreprise dont une des activités est le recouvrement de créances et en tant professionnel du secteur je trouve scandaleux les méthodes utilisées par CREDIREC ; je remercie UFC QUE CHOISIR d'avoir ainsi agi. Certaines sociétés ont des méthodes très contestables qui nuisent aux autres professionnels respectueux des lois et règlements. Nous sommes chargés du recouvrement AMIABLE ! Recouvrement amiable ne veut donc pas dire "menaces" et "harcèlement" ; il suffit d'utiliser les règles de droit.

 

 

Re: Vraiment une bonne nouvelle!!

    Pas étonnant que l'émission télé "Envoyé spécial" ait consacré un reportage à ces procédés ! Et les sociétés qui défraient la chronique ont refusé les interviews des journalistes !
    Merci de confirmer notre opinion sur ce "métier" qui est heureusement exercé en respect scrupuleux des textes législatifs et réglementaires par de nombreuses sociétés.
    Le Président
     J. MOPIN

 

 

eos credirec

 Bonjour je me permet de poser ma question egalement concernant 2 dettes pour des credit que je n ai pas payer en belgique.
Mon dossier est donc passer chez eos aremas belgium car j ai totalement arreter de payer car ma dettes malgrer mes versement ne faisais qu augmenter!!! je suis depuis 2011 en france le dossier a ete transmit a credirec qui ma envoyer une derniere relance amiable ainsi qu un telegrame la semaine passer. sur cette lettre il est indiquer que si je prend pas contact avec eux ils en aviseront le creancier qui decidera des suite a donner!
je voudrais savoir etant donner que cela fait bientot 4 ans que j ai cette dettes donc il ne peuvent pas aller en justice mais peuvent ils me saisir ou saisir mon compagnon? quel sont les risque ?
je vous remercie d avance.

 

 

Re: eos credirec

    Pour qu'une saisie puisse avoir lieu, il faut un titre exécutoire (jugement ou injonction de payer). Comme cela ne semble pas le cas, vous ne craignez rien. Mais je ne sais pas s'il y a eu un jugement contre vous en Belgique, auquel cas le créancier pourrait saisir sur votre compte en banque par huissier, si votre compte est en Belgique.
   Cordialement
   le Président
    J. MOPIN

 

 

 il y en a qui ne manquent pas d'air, dis donc. Ils utilisent l'intimidation en menaçant de porter plainte pour diffamation dés qu'on les contredit, sachant très bien que cela n'aboutit pas. Ainsi, en début d'année, sur un forum internet traitant de l'arnaque de xxx, société d'assurance appartenant à ZZZ, une employée de xxx a tenté l'intimidation envers ceux qui disaient du mal de la société, en jurant de porter plante pour diffamation. Il a fallu que je lui rappelles la loi, et hop, elle a cessé sa tentative d'intimidation

 

  • LANGLOISFrédéric
  • Vendredi 28/08/2015
  • 17:36
  • [^]
  • Répondre
 

Re:

   Quand la menace reste au stade de l'intimidation, on peut se battre plus facilement que lorsque le procès vous tombe dessus sans prévenir. L'échaudé que je suis a donc caviardé votre message en anonymisant les noms de sociétés que vous citiez !
  Cordialement
  J. MOPIN

 

 

Re:

 puisque vous avez édité mon com, cela aurait été aussi très bien de corriger les fautes de frappes, car je ne suis pas sur que "porter plante" existe lol Ah, pu*** de clavier neuf dont certaines touches ont du mal à s'enfoncer ptdr

 

  • LANGLOISFrédéric
  • Vendredi 28/08/2015
  • 19:20
  • [^]
  • Répondre
 

Re:

   La diffamation étant un délit, elle fait l'objet d'une procédure pénale. Celle-ci peut être mise en oeuvre par différents moyens mais le terme "porter plainte" s'applique bien à une action en justice visant à faire sanctionner une infraction ou un délit.
  Cordialement
  J. MOPIN

 

 

harcélement par crédirec

 Bonjour, je suis rassuré de voir que je ne suis pas le seul contre cette société, il faut l'arrêter dans ces agissements. En s'unissant on peut
y arriver. Merci

 

 

credirec

 Bonjour 
À ce jour Credirec me demande toujours de payer une dette que j'ai déjà réglé.Malgre la présence de mon avocat Credirec demande la preuve de mon règlement que je leur ai fourni.Ils l'ont refusé soi disant la référence du dossier n'est pas la même alors que c'est le même créancier.
Je me suis renseigné auprès de la banque de la France pour obtenir une preuve du règlements de ma dette mais au niveau des archives ils n'ont aucune trace.
Mon avocate m'a fait comprendre que sans preuve je vais devoir régler cette dette déjà payé elle date de 10 ans.Epuisee j'ai finis par démissionner de mon travail aujourd'hui je n'ai plus de revenu juste une chose aujourd'hui nous vivons dans une société de m.... et merci Credirec grâce à vous ma vie est foutu.

Bon courage à tous moi je baisse les bras!!

 

 

Officine douteuseb?

Bonjour,

Dans mon cas, j'ai été contacté par cette fameuse officine hier. Sous le choc car je ne me souvenais plus de ce credit, j ai dit oui un peu a tout et recu une sorte d'échéancier que je dois signer et leur renvoyer(que je n ai pas fait).
Apres avoir repris mes esprits, je me suis apercu que ma dette devait etre forclose (dernier paiement datant de 2012). Suivant les conseils de votre site, j'ai envoyé un LAR ce matin demandant tout les justificatifs necessaires comme vous le préconiser.

Ma crainte est que d'avoir dit oui a tout oralement -reconnaissance de dette- annule la periode de forclusion. Est-ce le cas ?
Si oui, est il vrai que je peux dans ce cas leur demander le prix de rachat afin que je leur paie le meme prix ?

Merci d'avance pour votre réponse.

Paul

 

 

Re: Officine douteuseb?

   Notre association vous a répondu depuis son adresse directe. NON votre reconnaissance verbale d'une dette ne vous fait rien risquer. Et si difficultés, revenez nous voir !
   Cordialement
   le Président
   J. MOPIN

 

 

Pour nous contacter

Vous correspondez avec nous seulement par l'intermédiaire de ce blog ? Pas la peine de vous faire un dessin, vous y êtes !

Vous voulez ajouter votre grain de sel... Comment faire : cliquez ici


Par courrier , voici notre adresse postale :

UFC QUE CHOISIR SENLIS

BP 80059

60303 SENLIS CEDEX



Par Mél, la voici :

contact@senlis.ufcquechoisir.fr


Nos amis