S'identifier - Contact
 

Nous connaître


 Les prix flambent, les marges grossissent…

Faites-en un fromage…

  • J L
  • Jeudi 24/07/2008
  • 17:57
  • Lu 2799 fois
  • Version imprimable
 

La petite histoire 


Mon péché mignon : Fidèle adepte d’un fromage de Normandie protégé par une AOC [Le Coeur Neuchatel, pour ne pas le citer ], je devais, pour me faire plaisir, débourser dans la grande surface Auchan à Nogent sur Oise  où je passe régulièrement, 3.95€ pour un fromage de 200gr. Le plaisir n’a pas de prix, paraît-il…

Un jour, passant à Neuchatel en Bray, je n’ai pas pu résister, comme tout bon gourmand qui se respecte, à faire une halte pour acheter ce fromage directement au producteur et par là même, en savoir  un peu plus sur ce fameux trésor. Un samedi, jour de marché, c'est le rêve. 

Stupéfaction : Quelle ne fût ma surprise en constatant que ce fromage était vendu par les producteurs au prix de …1.70€. Et encore, je n'ai pas été au moins cher, j'en ai vu à 1.60€.
Autant dire que le prix du fromage acheté chez Auchan m'est apparu plus qu'indigeste.


Action : De retour de cette escapade, je me suis évidemment fendu d’un courriel à la direction Auchan, courriel des plus salés… Pourquoi une telle différence de prix ?????


Réaction : La réponse fût tellement stupéfiante que je vous invite à la lire directement, ci après. Ce serait le lobby d'un groupe de fromagers vendant très cher leur produits à la grande distribution.... Bien entendu, je ne pouvais pas faire autrement que de répondre à ce message, mais cette fois, sans plus attendre de réponse, j’avais trop mal au ventre à force de rire jaune... 

 

Finalement : La morale de cette histoire : Le consommateur est un peu trop souvent pris pour une truffe, se fait rouler dans la farine… mais moi j’aime le fromage…


Une question reste en suspens : Qui donc engloutit cette terrible marge de 133% ?  Moi, je me suis fait ma propre idée...et vous ?
 

 

Réponse à mon premier courriel dans lequel je criais "Au scandale"

Monsieur,

C’est avec la plus grande attention que nous avons pris connaissance de votre E -mail relatif à l’achat d’un cœur de Neuchâtel au stand fromage à la coupe de notre magasin ainsi qu’aux remarques concernant son prix.

Nous comprenons tout à fait le désarroi que vous avez éprouvé face à l’incompréhension d’une telle situation. Aussi nous sommes désolés du désagrément occasionné, c’est pourquoi nous tenons à vous apporter quelques éléments de compréhension.

En ce qui concerne le prix de ce fromage, sachez que nous l’achetons beaucoup plus cher que le prix auquel le vendent les producteurs au sein même de la ville de Neuchâtel. En effet, pour le folklore de ville et par esprit de service (les clients faisant l’effort de se déplacer jusqu’à la ville d’origine du fromage), les producteurs y vendent à des prix très bas leur fromage " cœur de Neuchâtel ". Ils n’écoulent de cette manière qu’une infime partie de leur production, ce qui leur permet d’appliquer des prix plus bas sans ébranler leur santé financière, d’autant plus sans frais de transport.

Mr. XXXX, je ne suis pas en train de vous expliquer que c’est la faute des producteurs car il est tout à leur honneur de vouloir offrir des prix très bas aux clients qui se déplacent pour aller à leur rencontre. Je voudrais simplement que vous compreniez que les producteurs ne pourraient pas vivre s’ils appliquaient les mêmes prix pour le plus gros de leur volume vendu aux grossistes et à la grande distribution. D’ailleurs cet état de fait est le même pour tous les produits (à qualité équivalente) vendus directement chez le producteur : ils sont effectivement moins cher qu’ailleurs.

Mr. XXXXX, la satisfaction de nos clients est pour nous une priorité et sachez que nous prenons très au sérieux votre remarque qui nous permettra d’aller encore plus loin dans nos démarches pour rendre " la vie moins chère " à nos clients. Ainsi nous allons être encore plus vigilent sur nos prix de vente, tout en respectant la loi qui nous interdit de vendre à perte.

Sachez, cher Client, que nous restons à votre écoute et nous sommes soucieux d’y répondre pleinement.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées.

 

Mlle XXXXX, chef de rayon stand coupe

Auchan Nogent-sur-Oise

 

Réponse au courriel d’Auchan

 

 

Chère Mademoiselle,

 

Vous défendez votre "paroisse", ce que je peux comprendre et comme je l'ai signalé dans mon précédent courriel, je n'attendais pas de réponse. bien entendu, je parlais de réponse pertinente et crédible avec des preuves justifiant vos dires. En ce sens, votre réponse me paraît, comme je l'avais imaginée, très légère avec un faux semblant de respect du client qui ne trompe plus personne maintenant, même si la règle du "client est roi" semble toujours en vigueur dans la GMD.

 

Sachez que, quand j'ai observé une telle différence de prix, je ne me suis pas contenté d'acheter, j'ai interpellé les producteurs pour comprendre : et comme par hasard, un producteur m'a informé que le prix consenti à la GMD était très intéressant... pour la GMD !

Alors dites moi, après ces échanges avec les producteurs et Auchan, à quel saint dois je me vouer ?

 

Sachez aussi que ce n'est pas le seul produit qui est très cher à l'heure actuelle chez vous... Les produits "bio" sont largement surévalués. Des magasins spécialisés indépendants deviennent de plus en plus concurrentiels et grâce à vos augmentations récentes de prix petit à petit je trouve d'autres solutions d'approvisionnement que votre magasin et, qui plus est, me permettent de développer de véritables relations commerciales entre consommateur et producteur ou vendeur...

 

Ce fromage, objet de toute mes attentions, est une des nombreuses gouttes d'eau qui font déborder le vase (C'est inondé d'ailleurs chez moi avec toutes ces gouttes qui font déborder le vase)... En passant ce soir chez vous, j'ai encore vu rouge en constatant les prix des fruits et légumes, des yaourts natures Auchan par 16 qui sont passés de 2 à 2,05€ comme par enchantement, les vilains industriels qui se font du gras sur le dos de la GMD... Le muesli acheté chez un spécialiste du bio qui n'est pas dans votre zone de chalandise coûte 3,95€ alors que le votre est à 5,80€... Encore un vilain conditionneur "Céréco" qui vend plus cher au gentil Auchan qu'à un vilain indépendant...

 

Alors, chère mademoiselle, j'apprécie que vous mettiez tout votre coeur et votre énergie à nous rendre la vie moins chère, je vous en remercie. Mais sachez que de mon côté, je suis assez grand pour me la rendre moins chère la vie, je ne vous attends pas et je me permets même de mettre votre parole et vos messages publicitaires en doute, ce qui n'est pas très élégant, j'en conviens... mais au final cela ne me pose aucun problème dans la mesure où je ne vous vise pas personnellement, mais je m'adresse à Auchan...

 

A mon humble avis, votre argumentaire ne tient pas la route simplement parce qu'il n'est pas transparent et équitable entre le consommateur, le distributeur et le producteur. Je ne vous demande pas de presser le citron des producteurs avec la bonne conscience de la justice pour le consommateur. Derrière ma première interpellation, je vous signalais que votre organisation opaque laisse planer un doute qui est inadmissible, au vu de la différence de prix entre le producteur et le prix dans votre magasin. Ou alors ... la centrale d'Auchan est composée de très mauvais acheteurs... J'en doute...

 

Je me permets aussi de vous rappeler qu'à l'origine les grandes surfaces se sont développées pour faire baisser les prix vis à vis du monopole des petits commerçants. Au final, d'autres organisations telles que les hard discounters vont peut être prendre le relais (en face de chez vous, la farine bio est moins chère...) et ce n'est pas forcément idéal car on tend à faire baisser la qualité...

 

Pour conclure et en vous remerciant du temps consacré pour un consommateur lambda, sachez simplement que ce fromage, comme le muesli bio, comme de nombreux fruits et légumes vous ne les verrez que très rarement sur mon ticket de caisse Auchan... Comme Auchan, je n'ai pas d'état d'âme et je ne suis pas dupe non plus...

 

Faites si possible remonter ce message à votre centrale d'achat et à la direction Auchan, car au final c'est eux qui sont mis en cause et que je souhaite toucher...

Félicitez aussi les vendeuses du rayon "stand coupe" elles sont adorables le vendredi soir et le samedi matin...

 

Excellente journée à vous et vive la vie moins chère...

 

 

 

Commentaires

Fallait manger des légumes...

C'est plus sain et moins cher, quoi que maintenant....

 

 

Heureusement, moi je n'aime pas le fromage, mais je comprends que cette histoire te reste sur le coeur.... de Neuchatel  (Bof, pas terrible !)

P. C.

 

 

Re:

PC qui n'aime pas le fromage... Trop facile comme énigme...

 

 

Ne pas confondre

Vous avez eu raison de réclamer auprès d'Auchan ça défoule mais je pense inéficace. Ayant travaillé pendant près de 40 ans dans le milieu laitier je connais bien ce problème. Vous êtes entrain de comparer le produit d'un producteur à celui fabriqué par un industriel ce qui est totalement différent. Qu'Auchan marge bien sur ce produit c'est évident mais je vous invite à regarder chez le fromager de Senlis et vous serez édifié.

 

 

Re: Ne pas confondre

Merci de votre message, 

Comme vous le faites remarquer, un bénévole et militant UFC a peu de chance d'être expert de la filière laitière. Il y en a, j'en suis sûr, car nous sommes nombreux, les bénévoles à l'UFC... En tout cas, moi je ne le suis pas...

Ainsi, ma réflexion ne se focalise pas sur la technique, sur la comparaison des procédés de fabrication d'un fromage, 
Par contre en tant que consommateur, je dispose de quelques repères : les labels (AOC, AB...) et (devinez quoi...) les prix... 

J'essaie donc de comprendre pourquoi un petit fabricant propose des fromages fermiers à un prix si bas en incluant ses marges alors qu'Auchan, qui je vous le rappelle prétend lutter contre la vie chère, le propose à un prix si élevé. Même si le prix du pétrole a augmenté, je n'arrive pas à imaginer que le prix du transport et la marge du distributeur représente plus de 133% du prix du producteur local. Qui plus est, cette même grande surface dispose d'une centrale d'achat puissante capable de faire baisser les prix et par définition utilisant les effets d'échelle. 
Quant au fromager de Senlis, lui, ne prétend pas lutter contre la vie chère et pratiquer les prix les plus bas... 

Merci d'avoir lu l'article...

 

 

Re: Ne pas confondre

J'aurais du mal à justifier les 133% mais il me serait facile d'en justifier au minimum 100%.

 

 

Pour nous contacter

Vous correspondez avec nous seulement par l'intermédiaire de ce blog ? Pas la peine de vous faire un dessin, vous y êtes !

Vous voulez ajouter votre grain de sel... Comment faire : cliquez ici


Par courrier , voici notre adresse postale :

UFC QUE CHOISIR SENLIS

BP 80059

60303 SENLIS CEDEX



Par Mél, la voici :

contact@senlis.ufcquechoisir.fr


Nos amis