S'identifier - Contact
 

Nous connaître


 MEDICAMENTS

Leur bon usage

 

     Comme nous l'avons expliqué lors de notre réunion du 30 novembre 2012, l’UFC QUE CHOISIR, qui a de nombreuses représentations dans la santé, a réalisé une sensibilisation sur le bon usage des médicaments en collaboration avec un professionnel devant un public de patients hospitalisés dans un centre de réadaptation. L’objectif de cette journée était de faire prendre conscience aux patients qu’un médicament n’est pas un produit anodin. Et voici quelques reflexions, issues de cette formation, que vous pourriez avoir lorsque vous avez à faire avec des médicaments :

 

 1- Quand le médecin vous prescrit un médicament, pensez vous à lui demander « pourquoi ce médicament ?»

   C'est le meilleur début possible de votre traitement !

 
2- Vous arrive-t’il de prendre de vous-même des médicaments sans prescription? Et dans ce cas,

  • est ce que vous lisez la notice ?
  • auprès de qui prenez vous conseil?

Sachez que les médicaments peuvent interagir avec d’autres, provoquer des effets secondaires inattendus et désagréables, que la posologie est adaptée à chacun... Alors êtes-vous suffisamment informé ?

  

3- Etes vous rigoureux sur la prise de médicaments ? Nous parlons ici de dosage, des horaires et de la durée du traitement ...

 L’efficacité de certains médicaments est basée sur la durée du traitement, c’est le cas des antibiotiques. Ne les arrêtez pas dès que vous vous sentez mieux ! Le dosage est adapté à chacun.

Petit repère pour certains médicaments qui peuvent nuire à la conduite en toute sécurité :

Ces logos vous précisent qu'il y a des risques à prendre la voiture après l’ingestion du médicament...Ils figurent obligatoirement sur la boîte de votre médicament.

Attention, sachez qu’un médicament peut à l’inverse vous rendre euphorique alors que vos capacités sont diminuées (mauvaise évalutation des distances, réflexes ralentis...).

  

4- Vous arrive t’il de prendre un médicament sans connaître le nom? ou encore, vous arrive t’il de donner des médicaments à quelqu’un avec ou sans notice? 

Eh oh...pourquoi ces questions ???? Va pas bien l’UFC QUE CHOISIR avec ces questions bizarres...

Ben, c’est tout de même important de savoir ce que l’on prend non ? N’avez vous jamais été conseillé par un ami qui vous affirme que ce médicament est très bien pour ce qu’il a et que vous devriez le prendre aussi ? Est il médecin votre ami ? A-t-il la notice du médicament ? connaît-il votre état de santé ? peut-il évaluer les effets secondaires ?


 

5- Quand vous consultez un médecin, emmenez vous les ordonnances de vos traitements ?

Votre généraliste connaît bien votre cas, si je puis dire. Mais si vous consultez un médecin parce que vous n’êtes pas chez vous, où parce que vous allez voir un spécialiste, c’est important de l’informer de votre état de santé et de vos prises éventuelles de médicaments... Ca peut aussi lui faciliter la tâche et vous éviter des interactions délicates entre médicaments...

 

6- Vous faites vous éventuellement accompagner par un proche qui pourra vous aider à bien comprendre ce que le professionnel de santé vous dit lors d’une consultation ?

Eh oui, si vous avez des difficultés à comprendre le médecin, il serait bien utile de vous faire accompagner. Et vous qui lisez cet article et qui avez une personne de votre entourage dans cet état de faiblesse, avez vous pensé à lui proposer de l’accompagner chez le médecin ? 

7- Savez vous ce qu’est un médicament générique ?

En voici deux exemples très...beaux  : 

Jolie jupette jaune au lieu de rouge Joli pantalon rose à la place du pantalon violet

Il ne sont pas beaux mes génériques ? C’est un médicament dont le principe actif est le même que le médicament de marque. L’excipient et l’enrobage peuvent être différents mais cela ne change rien à l’efficacité du médicament. Par contre, personne n'est à l'abri d'une réaction d'allergie ou d'intolérance à un colorant de la gélule ou à la composition de la poudre qui contient la molécule active. Et en plus, c’est moins cher pour la sécurité sociale et donc pour vous et pour nous tous...

Alors, à moins que votre médecin n'ait indiqué NON SUBSTITUABLE sur l'ordonnance, acceptez le générique !!!

 

8- Savez vous pourquoi les infirmières (je préfère les infirmières aux infirmiers, moi), lors d’une hospitalisation, vous demandent vos nom et prénom lors de l’administration de médicaments ?

Ce n’est pas parce qu’elles veulent vous séduire (roo, mince alors!!!) ou parce qu’elles ont un trou de mémoire... C’est pour garantir la distribution du bon médicament à la bonne personne, alors ne faites pas votre mauvaise tête, mais un joli sourire et répondez avec courtoisie... 



     Des questions, des commentaires ?, contactez nous !!!!! Mais attention ! Nous ne sommes ni médecins ni pharmaciens, juste des bénévoles qui essayent de faire découvrir les bons comportements devant le médicament.
 

Commentaires

Est-il possible de refuser un médicament générique ?

    Mise à jour le 09.08.2012 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Oui, vous pouvez refuser le médicament générique que le pharmacien vous propose en remplacement du médicament prescrit par le médecin.

Toutefois, votre refus peut avoir des conséquences sur la manière dont vous serez remboursé par l'Assurance maladie :

 

Niveau de remboursement en cas de médicament remboursé sur la base d'un tarif forfaitaire de responsabilité (TFR)

Le TFR est un tarif de référence calculé à partir du prix des médicaments génériques les moins chers. Si vous souhaitez un médicament de marque dont le prix dépasse le TFR, le surcoût est à votre charge.

Par exemple, si le médecin vous a prescrit un médicament coûtant 10 €et que vous refusez le générique à 8 €, le surcoût de 2 €sera à votre charge. Dans le cas où vous bénéficiez d'un taux de remboursement de 100%, votre prise en charge sera toujours de 100% mais sur la base de ce nouveau tarif.

 

Tiers payant

Un pharmacien peut ne pas pratiquer le tiers payant si vous refusez le médicament générique qu'il vous propose en remplacement. Vous devez alors faire l'avance des frais pour la totalité de l'ordonnance concernée et vous faire rembourser ensuite par votre CPAM.

Cette mesure ne s’applique pas dans les cas suivants :

  • médicaments soumis au TFR,

  • médicaments de marque dont le prix est inférieur ou égal à celui des génériques.

Exceptionnellement, le pharmacien peut ne pas vous proposer un médicament générique en remplacement du médicament prescrit s'il estime que cela peut influer sur la qualité de vos soins.

 

 

Pour nous contacter

Vous correspondez avec nous seulement par l'intermédiaire de ce blog ? Pas la peine de vous faire un dessin, vous y êtes !

Vous voulez ajouter votre grain de sel... Comment faire : cliquez ici


Par courrier , voici notre adresse postale :

UFC QUE CHOISIR SENLIS

BP 80059

60303 SENLIS CEDEX



Par Mél, la voici :

contact@senlis.ufcquechoisir.fr


Nos amis