S'identifier - Contact
 

Nous connaître


 MESSAGERIE ET MOBILE

Spam, messages frauduleux, agissez !

 

Qui n'a pas été confronté à des messages frauduleux, à des tentatives d'abus ou d'arnaques sur Internet et par téléphone mobilie ?

Si vous détectez un Email (courriel) douteux, la première chose à faire et de ne pas réagir à l'envoyeur ou à l'auteur du message. Ne répondez pas...

  • La plupart du temps, un message frauduleux est souvent truffé de fautes d'ortografes !!!  Vous vous en doutiez non ? 
  • Si des liens sont actifs sur le message reçu, en passant simplement la souris sur le lien vous constaterez, dans le bas de votre navigateur, que l'adresse qui s'affiche n'est pas celle du site officiel ! 
Vous l'avez sentie, cette arnaque... Félicitations...

Si vous recevez un SMS ou un appel d'un numéro inconnu, non conventionnel, la première chose à faire est de ne pas réagir à l'envoyeur ou à l'auteur du message. Ne répondez pas...
Si c'est important, la personne connait votre numéro de téléphone mobile et fixe, elle peut laisser un message, donc si vous n'avez pas de message, ne répondez pas...



Mais tout le monde n'aura pas votre finesse d'analyse  Ne rien faire n'est pas suffisant, cela peut avoir du sens d'informer les autres de ces pièges potentiels, car en général ces escrocs agissent sur un grand nombre de personne. Alors que faire ???? 


Un message Internet frauduleux, un site que vous jugez frauduleux, il  y a une  adresse, celle du ministère de l'intérieur : 
https://www.internet-signalement.gouv.fr 

Pour un SMS frauduleux, la DGCCRF invite les destinataires de ces messages à ne pas y donner suite et à les transférer par SMS au 33 700. Cette plateforme de signalement, mise en place par les opérateurs de la Fédération Française des Télécom, contribue à la lutte contre ces pratiques. Des informations à ce sujet sont disponibles sur le site Internet : .
http://www.33700-spam-sms.fr/.
Source : 
http://www.economie.gouv.fr/files/directions_services/dgccrf/presse/communique/2013/cp_spam_sms_27032013.pdf 


Alors la prochaine fois, participez à la bagarre... 



Commentaires

Bonjour,

Et pour les coups de téléphone intempestifs à la maison, à tout bout de champ, on fait quoi... Parce que ça aussi c'est très pénible !

 

 

Re: coups de téléphone intempestifs

   Un peu de patience ! La société qui sera chargée de gérer le fichier des consommateurs en désirant recevoir aucun coup de téléphone publicitaire vient seulement d'être désignée : il s'agit de la société OPOSETEL. Cet été elle devrait être opérationelle et vous pourrez vous y inscrire, en sachant que le professionnel qui passera outre votre volonté risquera alors (ce qui n'était pas le cas jusqu'ici) une forte amende.
  Cordialement
  J. MOPIN

 

 

Oppose Tel

La secrétaire d’État au Commerce, Martine Pinville, a confirmé hier à l’Assemblée nationale qu’il sera possible de s’inscrire sur la nouvelle liste « anti-démarchage téléphonique »  à partir du 1er juin. Il faudra toutefois attendre un peu avant que la mesure ne devienne effective, vraisemblablement entre un à deux mois . « Ce sera un service gratuit, auquel chacun pourra s’inscrire par voie numérique ou par courrier » a expliqué dans l’hémicycle la locataire de Bercy, interrogée lors des traditionnelles questions au gouvernement. « Chaque société effectuant ce démarchage téléphonique sera ensuite tenue – et c’est là un droit nouveau pour chaque consommateur – de procéder à une vérification auprès de, l’organisme que j’ai désigné, la société OPPOSETEL, afin que ce dernier puisse expurger la liste des personnes ne désirant pas recevoir de communications téléphoniques. » C’est donc officiel : la société désignée par arrêté le mois dernier, et ce après plus d’un an et demi d’attente, offrira ses services à partir du 1er juin. « Enfin », diront certains... À la différence de la liste Pacitel, qui a jeté l’éponge au début de l’année, le respect de ce nouveau dispositif sera impératif pour les professionnels du démarchage. Une amende administrative de 75 000 euros est en effet prévue par manquement – autrement dit par appel. Au maximum deux mois d'attente avant que l'inscription ne soit pleinement effective Les abonnés pourront inscrire aussi bien un numéro de téléphone fixe que de portable. Une confirmation leur sera envoyée par OPPOSETEL « dans les mêmes formes que celles de l'inscription ». Ce récépissé précisera surtout la durée de l’inscription (en principe trois ans) et la date à partir de laquelle celle-ci deviendra effective – sachant que cette prise en compte devra intervenir « au plus tard dans les trente jours de la délivrance du récépissé ». La fin du démarchage téléphonique non désiré ne sera donc pas pour le 1er juin, d’autant que les professionnels ne sont tenus de vérifier qu’une fois par mois que leurs fichiers de prospection ne contiennent pas de numéro inscrit sur la nouvelle liste OPPOSETEL. Théoriquement, le tout devrait de ce fait être pleinement opérationnel pour l’abonné sous un délai maximum de deux mois. Le gouvernement promet des sanctions exemplaires pour les contrevenants Alors que de nombreux appels intempestifs arrivent de pays étrangers, Martine Pinville s’est montrée optimiste : « Nous nous sommes assurés que notre prestataire sera en mesure d’identifier clairement les donneurs d’ordres : des entreprises installées ici. (...) Ils seront sanctionnés s’ils ne respectent pas la loi, même s’ils font appeler depuis le Maroc, Israël ou que sais-je encore. » Interrogée par La Charente Libre, la secrétaire d’État a promis que d’une manière plus générale, la DGCCRF allait « très vite taper assez fort avec quelques contrôles » : « Nous irons jusqu’au bout. Pour que chacun se dise bien qu’on n’outrepasse pas la loi en toute impunité.  Source : NEXT IMPACT

 

 

Re: Oppose Tel

    Rien à ajouter aux informations contenues dans cet article que vous avez bien voulu nous transmettre.
    Cordialement
    J. MOPIN

 

 

Spams par courriel, on fait quoi !

Bonjour, Tout est dans le titre, des e-mails en masse de vendeurs de tout et n'importe quoi. On reçoit en permanence de la part de commerçants des mails concernant des offres que l'on a pas demandées, inscrits nulle part et pourtant. On nous demande de nous désabonner dans l'intitulé du mail, mais on ne s'est pas abonné et on n'a rien demandé. On nous demande de signaler dans ces mêmes mails de "signaler si se sont des spams", on n'a toujours rien demandé. De plus, excédé par ses mails à répétition, on finit par se désabonner où on signale comme spam à ces mêmes organismes qui nous les ont envoyés. Résultat, ils sont sûrs que l'adresse est bonne puisque vous vous "désabonnez". Nous savons qu'en surfant sur le net, nous sommes espionnés en permanence mais la cerise sur le gâteau c'est d'être obligé de se désabonner sans être abonné de courriels qui nous gavent. Bonnes vacances quand même.

 

 

Re: Spams par courriel, on fait quoi !

     Bonnes vacances quand même à vous aussi ! Mais à la rentrée, essayez d'installer un logiciel antispam !
     J. MOPIN

 

 

Et pour bloquer certains numéros surtaxés

En ce jour du 01 mars 2018. « A compter d’aujourd’hui, tous les opérateurs doivent mettre à disposition de leurs abonnés une option gratuite permettant de bloquer les appels, SMS et MMS à destination de certains numéros surtaxés afin d’éviter d’éventuels surcouts non désirés. L’ARCEP avait accueilli favorablement cette disposition en indiquant dans son avis publié l’année dernière sur le projet d’arrêté relatif à la définition des tranches de numéros surtaxés que les consommateurs peuvent gratuitement choisir de bloquer qu’ "à ce jour, il n’existe aucun mécanisme d’identification, tel que la saisie d’un code secret, permettant aux opérateurs de s’assurer lors de l’accès à ces services à valeur ajoutée que le titulaire-payeur de la ligne a effectivement donné son consentement à l’achat et au paiement de services en supplément de l’offre téléphonique souscrite. L’absence d’un tel mécanisme peut engendrer des chocs de facturation lorsque l’utilisateur réel de la ligne téléphonique n’est pas celui payant les factures de celle-ci. " À partir du 1 mars 2018, les opérateurs doivent donc proposer une option qui permet de bloquer trois tranches de numéros surtaxés : les numéros commençant par 089 dont la facturation peut atteindre en plus du prix d’une communication vers un fixe, 0,80 € par minute ou 3 € par appel. les numéros courts à tarification banalisée ou majorée 3BPQ (hors 30PQ et 31PQ). En clair les numéros pour voter pour son personnage de téléréalité préféré, pour montrer à Nagui que vous connaissez les paroles etc. et enfin les numéros des plans privés des opérateurs : il s’agit de l’ensemble des numéros non définis dans le plan national de numérotation téléphonique et qui ne font donc pas l’objet d’une attribution de la part de l’ARCEP, Il s’agit en particulier des numéros de format 3XXXX, 4XXXX, 5XXXX, 6XXXX, 7XXXX et 8XXXX, c’est-à-dire des numéros à 5 chiffres commençant par 3 à 8. Ces numéros sont utilisés pour les services de SMS surtaxés. Lors de la souscription à un abonnement les opérateurs devront informer de l’existence de cette option gratuite le futur abonné et le Conseil national de la consommation précise que "lorsque le souscripteur de la ligne indiquera vouloir la confier à un jeune, l’opérateur devra l’informer sur cette option de blocage et ses modalités de mise en oeuvre (case à cocher, rendez-vous sur l’espace client en ligne, etc.)" 

 

 

Re: Et pour bloquer certains numéros surtaxés

    Merci de l'info. Je me suis permis de supprimer la dernière ligne de votre message car elle fait de la pub à un opérateur particulier.
    Cordialement,
     J. MOPIN

 

 

Pour nous contacter

Vous correspondez avec nous seulement par l'intermédiaire de ce blog ? Pas la peine de vous faire un dessin, vous y êtes !

Vous voulez ajouter votre grain de sel... Comment faire : cliquez ici


Par courrier , voici notre adresse postale :

UFC QUE CHOISIR SENLIS

BP 80059

60303 SENLIS CEDEX



Par Mél, la voici :

contact@senlis.ufcquechoisir.fr


Nos amis